En quoi consiste la nouvelle Autorité nationale des jeux d’argent et de hasard ?

ARGENT Le marché des jeux d’argent et de hasard a représenté un produit brut de 11,1 milliards en 2019

Agence pour 20 Minutes

— 

Le marché des jeux de hasard a un nouveau gendarme en place, l'ANJ.
Le marché des jeux de hasard a un nouveau gendarme en place, l'ANJ. — IStock / City Presse

Plus d’un Français sur deux est joueur. Aussi attirant que risqué, le marché très florissant des jeux d'argent et de hasard se doit d’être encadré. Depuis l’ouverture à la concurrence du secteur sur la Toile, c’était l' Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), une instance indépendante, qui contrôlait les transactions sur Internet.

Mais la donne a changé : c’est désormais l’Autorité nationale des jeux, dite ANJ, qui succède à l’Arjel avec un territoire de régulation élargi et des pouvoirs renforcés, et ce depuis juin 2020.

Toutes les composantes du marché

Bien loin d’être limitée au Web, cette nouvelle instance est compétente sur toutes les composantes du marché des jeux d’argent. Sa mission s’articule autour de quatre axes : prévenir le jeu excessif ainsi que les activités frauduleuses, mais aussi assurer l’intégrité des opérations, tout en veillant à l’équilibre entre les différentes filières de jeu.

Dans un objectif pédagogique, cette autorité met à disposition du grand public différents contenus informatifs et de prévention sur son portail officiel Anj.fr. Vous y trouverez notamment un guide pratique pour maîtriser votre jeu et éviter qu’il ne devienne une addiction, un lien utile vers Evalujeu.fr, qui propose un test pour déterminer si vous tentez un peu trop la chance, ou encore des rappels de la législation en vigueur et du rôle du Médiateur des jeux d’argent, compétent pour tout litige dans le secteur.
Si le design et la présentation peuvent être améliorés, cette plateforme entend apporter un peu plus de clarté sur un marché qui représente pas moins de 50 milliards d’euros de mises.