Anticipation, aides, train de vie réadapté… Comment faire face à une perte de revenus ?

ARGENT Vous vivez une passe difficile et vous retrouvez dans le rouge ? Certains réflexes peuvent vous permettre de redresser le cap

ZP pour 20 Minutes

— 

Face à une perte de revenus, il faut savoir agir de façon pragmatique pour éviter de sombrer.
Face à une perte de revenus, il faut savoir agir de façon pragmatique pour éviter de sombrer. — IStock / City Presse

Du jour au lendemain, une séparation, un accident ou la perte d'un emploi peuvent remettre en cause toute votre vie et l’équilibre financier sur lequel vous l’aviez bâtie. S’il n’y a pas de solution miracle, certains conseils peuvent vous aider à garder la tête hors de l’eau.

C’est tout d’abord en amont qu’il convient d’agir afin de pouvoir faire face aux coups durs de la vie. Comportement de bon sens, il faut éviter dans la mesure du possible de vivre à découvert et épargner, même de petites sommes, chaque mois. À titre d’exemple, il faudrait capitaliser l’équivalent de six mois de dépenses sur son livret A. Au moment de contracter des emprunts, étudiez les propositions d’assurance qui peuvent couvrir certains risques comme la perte d’emploi.

Ne pas faire l’autruche

Concernant l’attitude à adopter face à une perte subite de revenus, il s’agit d’être pragmatique. Renseignez-vous immédiatement sur les diverses aides financières dont vous pourriez bénéficier : allocations-chômage, indemnités journalières de la Sécurité sociale pour un accident de travail, voire obtention de l’allocation pour adulte handicapé… En fonction de vos ressources, vous pouvez en outre percevoir le revenu de solidarité active (RSA) ainsi que des allocations logement.

Il s’agit ensuite d’adapter votre train de vie à votre nouveau budget. Listez toutes vos dépenses et voyez comment les réduire. Ce peut être en vous passant de certains loisirs, en reportant des achats mais aussi en demandant à bénéficier des prix avantageux réservés aux foyers modestes comme le chèque énergie ou la complémentaire santé solidaire.

Concernant vos dettes et afin d’éviter de faire plus tard l’objet de procédures de recouvrement, mieux vaut informer au plus vite votre banquier et vos divers créanciers de votre nouvelle situation, afin de négocier des modalités de remboursement davantage en adéquation avec vos moyens.