Energie : Les astuces pour réduire sa facture d’électricité

ENERGIE Faire baisser sa facture d'énergie est l'affaire de tous. En parallèle d'une bonne isolation, des astuces et réflexes permettent de mieux gérer et même de réduire sa consommation d'électricité

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Nos appareils électriques peuvent être très gourmands en énergie. Pour réduire la facture, il faut bien les choisir et bien les utiliser.
Nos appareils électriques peuvent être très gourmands en énergie. Pour réduire la facture, il faut bien les choisir et bien les utiliser. — IStock / City Presse

Les factures d'énergie peuvent vite peser lourd dans le budget des familles. Et il n’est pas nécessaire d’habiter dans une passoire énergétique pour en faire les frais. Car si le chauffage représente 27,6 % des usages électriques des ménages, les 72,4 % restants passent dans l’alimentation de tous les autres appareils et éclairages de la maison, selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

L’électroménager dans le viseur

Entre le matériel de cuisson, de lavage et tous les petits appareils allant de l’aspirateur à la cafetière, l’ensemble de l'électroménager d’un logement concentre à lui seul quelque 38,4 % des usages électriques des Français selon l’Ademe.
Au moment de remplacer un appareil défectueux, le premier réflexe doit donc être d’investir dans des modèles plus performants. Opter pour des plaques de cuisson par induction permet, par exemple, une économie d’électricité de l’ordre de 25 % par rapport aux plaques classiques, tandis qu’un four combiné avec un micro-ondes réduit de 66 à 75 % la consommation électrique. On peut vérifier également l’étiquette énergie des produits pour privilégier les mieux classés. Les modèles estampillés « A +++ » consomment ainsi de 20 à 50 % d’énergie en moins que ceux classés « A + ». Si leur prix d’achat est plus élevé, le consommateur peut s’y retrouver vite sur sa facture mensuelle.
À l’usage, il ne faut pas non plus hésiter à utiliser les programmes « Eco » de son lave-vaisselle et de sa machine à laver. En lavant son linge à 40 °C au lieu de 60 °C, on peut économiser jusqu’à 25 % d’énergie. Tout comme en débranchant les petits robots ménagers, lorsqu’ils sont pas utilisés, car ils continuent à pomper l’électricité même en étant en veille.

Gare au multimédia à outrance

Les Français sont dingues d'écrans. Or, plus ils sont grands et performants, plus ils consomment. À titre d’exemple, sur la durée de vie d’un téléviseur, la facture d’électricité peut varier de moins de 50 euros pour une télévision de petite taille économe, à plus de 120 euros pour un modèle de plus de 110 centimètres.
Sans compter que la multiplication de ces appareils dans toutes les pièces de la maison peut très vite faire gonfler l’addition. L’Ademe estime qu’une famille très friande de multimédia consomme quelque 700 kWh/an, contre seulement 400 kWh/an pour un foyer peu équipé. Peut-être serait-il donc temps de s’interroger sur l’utilité réelle de ce suréquipement ? Et quitte à se faire plaisir avec un nouvel écran plat, mieux vaut, là encore, vérifier son étiquette énergie.
Quant aux ordinateurs de toute la maisonnée, ils doivent être débranchés lorsqu’ils ne servent pas et leur écran éteint. Pour rappel, mettre l’ensemble de ses appareils en veille permet d’économiser jusqu’à 10 % de la facture d’électricité, tout en préservant le matériel.

Gérer son thermostat

En hiver, on a tendance à augmenter la température. Sauf que chaque degré supplémentaire équivaut à une augmentation de 7 % sur la facture. Mieux vaut alors se fier aux recommandations de santé qui préconisent une température de 19 à 20° C dans les pièces à vivre et de 18 °C dans les chambres.

Ne pas oublier non plus qu’en plus d’économiser de l’eau, une douche rapide au lieu d’un bain réduit fortement la consommation d’eau chaude. Dans le cas des foyers avec ballon électrique, la différence est tout sauf négligeable.
Les plus mauvais élèves ont également tendance à faire tourner leur climatisation à haut régime dès l’arrivée des beaux jours. Or, cet appareil est lui aussi gourmand en énergie. Des gestes simples suffisent alors à réduire son utilisation, comme le fait de fermer les volets et les stores pendants les fortes chaleurs et de garder les fenêtres closes en journée pour les rouvrir la nuit.