Étrennes : Comment ne pas se faire avoir par des arnaqueurs ?

ARGENT Chaque début d’année, pompiers, facteurs et éboueurs font du porte-à-porte pour proposer leur calendrier à l’occasion des étrennes. Une tradition qui attire aussi des escrocs

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Les étrennes sont offertes en début d'année.
Les étrennes sont offertes en début d'année. — IStock / City Presse

Qui ne s’est jamais retrouvé avec plusieurs calendriers truffés de fleurs et de chats et dont il ne savait que faire après les fêtes ? Les employés des services de proximité défilent chaque année pour collecter de l’argent. Ce sont les fameuses étrennes, un rituel séculaire qui remonte à l’Antiquité.

Un geste symbolique

Aujourd’hui, cette tradition permet aux familles de témoigner leur reconnaissance à tous ceux qui contribuent à leur confort. Sans être obligatoire, ce signe de gratitude permet également de valoriser des activités essentielles. Les étrennes n’obéissent à aucun cadre précis. Les membres des services communaux échangent par exemple des calendriers contre quelques pièces afin d’éviter la simple collecte de dons. Mais vous pouvez aussi choisir de gratifier votre nounou, votre aide ménagère et votre concierge. Certains parents et grands-parents continuent par ailleurs de donner un petit pécule à leurs enfants en début d’année.

En général, les étrennes dépassent rarement 10 euros pour les calendriers des fonctionnaires, tandis que les ménages se montrent plus généreux avec les gens qu’ils côtoient tous les jours. Elle aussi bienvenue, la boîte de chocolats peut être une bonne alternative.

Gare aux faux fonctionnaires

Les actes de générosité sont évidemment du pain béni pour les arnaqueurs​ en tout genre. Chaque année, des bons samaritains, et particulièrement des personnes âgées, se font berner par de faux pompiers et éboueurs qui passent avant les vrais agents pour profiter de leurs étrennes. D’autres n’hésitent pas à entrer de force pour piller les domiciles. Le phénomène est tel que certaines communes ont carrément interdit à leur personnel de faire du porte-à-porte.

Pour éviter l’arnaque, il faut rester sur ses gardes. N’acceptez pas une visite tard en soirée, ne laissez pas la personne entrer chez vous et demandez systématiquement à voir sa carte professionnelle. Au moindre doute sur son identité, n’hésitez pas à décliner ou à proposer un autre rendez-vous, le temps de contacter le service municipal concerné pour en savoir plus.

Les étrennes ne sont plus à la fête