Assurance auto : la formule en « tiers étendu » est-elle un bon compromis ?

ARGENT Pour l’assurance auto, les formules « tiers » et « tous risques » viennent immédiatement à l’esprit, mais l’on oublie trop souvent qu’il existe une garantie intermédiaire, au « tiers étendu »

Agence pour 20 Minutes

— 

L'assurance au tiers étendu intègre à la responsabilité civile obligatoire tout en couvrant d'autres sinistres, comme le bris de glace, le vol ou l'incendie.
L'assurance au tiers étendu intègre à la responsabilité civile obligatoire tout en couvrant d'autres sinistres, comme le bris de glace, le vol ou l'incendie. — Fotomelia

Lorsque vient le moment de choisir son assurance auto, l’usager est confronté à un dilemme. Il lui faut en effet choisir entre trois garanties – le tiers, le tiers étendu et le tous risques. Bien connus des automobilistes, le tiers et le tous risques occultent souvent la formule intermédiaire, qui représente pourtant un bon rapport couverture- prix.

Le tiers étendu, qu’est-ce que c’est ?

Il convient de rappeler que le défaut d’assurance constitue un délit qui entraîne une amende de 3.750 euros, pouvant être assortie de peines complémentaires comme la suspension ou l’annulation du permis, avec interdiction de le repasser, et la confiscation du véhicule. Il faut donc choisir, quoi qu’il arrive, entre les trois types d’assurance auto.

Pour mieux comprendre ce qu’intègre le « tiers étendu », il faut décortiquer les termes qui composent cette garantie. L’assurance au « tiers » est la couverture de base obligatoire dès lors que l’on prend la route à bord d’un véhicule motorisé. Elle comprend, notamment, la responsabilité civile. Sont alors couverts les dommages matériels et corporels que l’automobiliste pourrait causer à autrui avec sa voiture. En revanche, en cas d’accident, les dommages subis par le conducteur ne seront pas indemnisés.
C’est là qu’intervient la formule dite « au tiers étendu », qui comprend la garantie responsabilité civile de base, tout en intégrant d’autres garanties comme l’incendie, le vol, le bris de glace…. C’est donc une formule « à la carte ».

Quand choisir cette formule ?

Le choix des garanties dépendra donc de plusieurs facteurs, comme l’âge et la valeur de la voiture ou son lieu de résidence. On prendra, par exemple, plus volontiers une couverture contre le vol si l’on dispose d’une voiture neuve garée la plupart du temps à l’extérieur en ville. La qualité de plus en plus relative du réseau secondaire français rend opportun, dans le même ordre d’idée, la souscription d’une garantie bris de glace à la campagne.

Concrètement, le tiers étendu convient parfaitement aux usagers qui disposent d’un véhicule récent mais plus tout à fait neuf et qui l’utilisent régulièrement sans pour autant parcourir de longues distances. L’avantage est que la garantie au tiers étendu est à la fois hautement personnalisable et moins chère que la formule tous risques.

Des différences selon les compagnies

Mais attention, il ne faut pas être focalisé sur le coût du contrat lorsque vient le moment de comparer les offres des assureurs. Il faut en effet examiner à la loupe les garanties et, surtout, leurs conditions d’application, afin d’éviter toute mauvaise surprise en cas de sinistre.

En effet, plus encore que les autres contrats, qui sont la plupart du temps standards, les assurances au tiers étendu ne sont jamais identiques d’une compagnie à l’autre. Enfin, il faut garder à l’esprit que le tiers étendu reste une couverture « au tiers », c’est-à-dire qu’elle ne couvre que les dommages causés à une autre personne. Il faudra ainsi s’assurer que le dépannage est inclus, tout comme la garantie corporelle du conducteur en cas d’accident responsable. Certains conducteurs préféreront ainsi payer un peu plus cher mensuellement en optant pour une assurance tous risques, afin d’économiser de belles sommes en cas de sinistre non couvert.