La Piaggio X8 Street ou l'esprit Logan

©2006 20 minutes

— 

no credit

La philosophie Logan fait des émules. En proposant une version économique de son X8, baptisée « Street », Piaggio applique au scooter la recette à succès choisie par Renault pour son véhicule dédié – initialement – aux pays émergents. Cette nouvelle déclinaison du best-seller de la mobilité urbaine rogne donc sur quelques éléments mécaniques et esthétiques pour faire chuter son prix en dessous des 3 000 euros (pour le lancement), soit une économie substantielle de 690 euros . Une gageure pour un GT. Ainsi le Street se distingue du Premium, la version « luxe » du X8, par l'abandon du moteur 4 soupapes à refroidissement liquide au profit d'un monocylindre 2 soupapes à air, par le remplacement du disque arrière par un tambour et par l'utilisation de peinture noire là où le Premium étalait ses chromes. A l'exception de ces modifications, on retrouve sur le Street tous les ingrédients qui ont assuré le succès du X8 depuis son lancement en janvier 2004. Le confort à bord – selle moelleuse mais haute – et la protection du conducteur – pare-brise généreux – font toujours référence. Le très ingénieux coffre à hayon à ouverture électrique loge toujours deux casques intégraux (idéal pour ne pas se rendre au restaurant ou au cinéma les bras encombrés). Enfin, le tableau de bord, inspiré des standards automobiles, délivre toutes les informations nécessaires, dont l'heure sur une vaste horloge à aiguilles. La seule différence notable entre les deux X8 concerne la vitesse maxi. Amputé de 4 chevaux, le Street n'est évidemment pas à la fête sur les grands axes. Mais pour qui effectue surtout des trajets urbains, il constitue une véritable affaire.

Guillaume Dayan

Monocylindre 124 cm3, 4 temps, 2 soupapes, carburateur. Puissance : 10,3 cv. Capacité réservoir : 12,5 l. Poids à sec : 149 kg. Prix de lancement : 2 999 euros (au lieu de 3 290 euros ).