Honda PS125i, synthèse réussie

— 

Honda

Très répandu en Italie, le scooter à grandes roues n’a
jamais convaincu les utilisateurs français, qui le jugent trop féminin. Fort de ce constat, Honda vient de dévoiler le PS125i. Véritable concentré du savoir-faire du constructeur japonais, ce modèle réunit le meilleur de deux mondes. Le PS s’inspire du segment Grand Tourisme (GT) pour son confort et son niveau d’équipement, avec notamment un coffre sous la selle, une horloge digitale et de l’espace à bord.
Il emprunte au segment « grandes roues » son élégance, sa facilité de prise en mains, sa légèreté et sa tenue de route exemplaire (malgré des jantes de 13 pouces). Fort d’une telle carte de visite, ce 125 cm3, décliné du SH – le best-seller Honda à roues de 16 pouces – espère séduire une large clientèle.
Les femmes, de plus en plus nombreuses à passer au scooter, apprécieront par exemple son plancher plat qui autorise le port de jupe et évite de se contorsionner pour monter en selle. Les débutants seront rassurés par le poids limité du PS et la présence du CBS (Combined Brake System). Ce dispositif (le levier gauche actionne simultanément le disque avant et le tambour arrière) permet d’obtenir un freinage bluffant d’efficacité sans passer par une délicate phase d’apprentissage. Les écolos, quant à eux, seront ravis de rouler sur l’un des scooters les moins polluants (et les plus économiques) du marché. Et ce d’autant plus que le recours au catalyseur et à l’injection électronique ne grève pas les performances. Seuls certains trouveront à redire en évoquant l’absence de béquille latérale et la selle ferme et haut perchée. Mais à 3 150 €, nul doute qu’ils s’accommoderont rapidement de ces manquements.


Guillaume Dayan