Avec Satelis, Peugeot réussit son GT

©2006 20 minutes

— 

Les scooters GT (Grand Tourisme) ont le vent en poupe. Pour les automobilistes qui se convertissent au deux-roues, elle est la solution idoine. Permettant ne plus endurer les problèmes de circulation et de stationnement, sans sacrifier le confort. De ce point de vue, le Satelis remplit parfaitement son contrat. Même après 4 heures de route et 120 km, sa selle reste accueillante. Chose encore plus rare, le passager est également logé à bonne enseigne grâce à des poignées ergonomiques (et joliment dessinées, ce qui ne gâche rien).

En dynamique, le Satelis honore également sa vocation de GT. Sa carrosserie, étudiée en soufflerie, lui offre un SCx (coefficient de pénétration) hors normes. Ses 160 kg sont propulsés à 130 km/h compteur – 110-115 réels – soit une vitesse suffisante pour emprunter les voies rapides sans frayeur. Dommage en revanche que le bruit soit si important à haut régime.

Le poids élevé du Peugeot n'hypothèque pas non plus sa maniabilité. Etonnamment facile, le 125 cm3 efface, dès les premiers tours de roue, toute appréhension. Il conviendra donc parfaitement au néophyte, tout comme son freinage, suffisamment peu mordant (version ABS exceptée) pour ne pas provoquer de dangereux blocages de roues sur sol mouillé. Le seul réel motif de grogne vient de la qualité des plastiques et de leur ajustage, indignes d'un véhicule de cette trempe. Un point à corriger pour atteindre des objectifs commerciaux : figurer parmi les trois meilleures ventes de scooters en 2006. Guillaume Dayan

fiche technique Monocylindre 4 temps 4 soupapes, injection électronique, refroidissement liquide. 15 cv. Prix : 3 799 euros version Premium, 3 959 euros version City (avec chaîne antivol) et 4 409 euros version Executive (antivol + ABS).