Pratique: Bien gonfler ses pneus

©2006 20 minutes

— 

Trop d'automobilistes roulent avec des pneus sous-gonflés, ce qui génère une surconsommation, une usure accélérée et des risques d'éclatement.

Une vérification une fois par mois s'impose, sachant qu'un pneu perd naturellement 0,1 bar d'air pendant cet intervalle.

Les valeurs sont inscrites sur la portière du véhicule ou bien sur la trappe à essence.

Le gonflage se fait toujours à froid (moins de 3 km).

Mais si vous devez le faire à chaud, ajoutez 0,3 bar.

Pour un long trajet mettez la pression préconisée pour un véhicule en pleine charge.

En hiver, en raison du froid, il est préférable d'ajouter 0,2 bar (à froid).

Certaines enseignes proposent un gonflage à l'azote, un gaz plus stable, qui entraîneraient moins de déperdition.

L'efficacité reste néanmoins à prouver.

D'autant que cela a un coût (environ 12 euros pour 4 pneus).

Et n'oubliez pas la roue de secours.