Défilé de cabriolets sur les bords du Léman

©2006 20 minutes

— 

Genève (Suisse), de notre envoyé spécial

Derrière les 4x4 qui défraient la chronique, il y a une catégorie qui grignote des parts de marché sans faire de bruit, les coupés-cabriolets. L'idée : réunir les avantages du coupé (confort, sécurité) et du cabriolet (plaisir de rouler à l'air libre dès les premiers rayons de soleil). Lancée par Mercedes et son SLK en 1996, cette nouvelle catégorie n'en finit pas de faire des petits. Popularisée par Peugeot et sa 206 CC en décembre 2000 (340 000 exemplaires produits à la fin janvier 2006), elle s'impose désormais dans toute gamme qui se veut complète.

Chacun veut sa part du gâteau et le Salon de Genève est le reflet de cette tendance : Ford et Opel y ont présenté leurs Focus et Astra découvrables, Volkswagen son Eos, Volvo son C70, Mitsubishi sa Colt CZC... qui vont s'ajouter aux Renault Mégane et Peugeot 307 CC déjà disponibles. Effectivement, dans un marché automobile européen déprimé, le succès des cabriolets a de quoi attiser les convoitises : en dix ans, leur part de marché a plus que doublé, passant de 1,6 % à 3,4 %, pour approcher les 60 000 voitures vendues en 2005. Pas sûr néanmoins qu'il soit extensible à l'envi.

Christophe Joly

pratique A Genève Palexpo. Jusqu'au dimanche 12 mars. De 10 h à 20 h du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h les samedis et dimanches. Tarif : 14 CHF (9 euros ). Parking gratuit à la discothèque Macumba à Saint- Julien-en-Genevois. (4 euros navette AR). Rens. : www.salon-auto.ch