Le compromis idéal pour sprinter pépère

réalisé par caradisiac.com

— 

La nouvelle Volvo S60 a déjà promené sa silhouette aguicheuse sur de nombreux salons, comme ici à New York.
La nouvelle Volvo S60 a déjà promené sa silhouette aguicheuse sur de nombreux salons, comme ici à New York. — S. WENIG / AP / SIPA

Une esthétique qui n'a jamais été aussi dynamique chez Volvo, des motorisations performantes et sobres, un niveau d'équipement de sécurité jamais atteint sur une familiale, des prix attractifs. Ainsi se résume selon Volvo sa dernière-née, la S60 deuxième du nom, conçue pour se frotter aux Audi A4 et BMW Série 3. Elle ne nous a pas déçus.

Concurrente de la DS3
Une fois monté dans l'habitacle, on ne peut que constater que cette S60 est un savant mélange de confort et de sportivité, qui nous a très, très agréablement surpris. Les suspensions sont bien calibrées, le roulis est maîtrisé, les réactions sont saines. Il n'y a qu'en brusquant la voiture qu'on arrive à trouver les limites. Elle se dote par ailleurs d'équipements de sécurité de haut vol qui confirment l'intention de la marque de faire fort dans ce domaine.
Esthétiquement, elle adopte un style qui se démarque des anciennes Volvo, un aspect plus dynamique et aguicheur, qui rajeunira, à n'en pas douter, la clientèle du constructeur suédois. Enfin, ce cocktail a le bon goût de ne pas s'afficher dans le tableau des « hors de prix ». Par rapport à la concurrence, le montant de l'ardoise (à partir de 29 900 €) est en effet relativement bien placé, soit entre 15 et 20 % moins cher à motorisation et équipement équivalents. Encore un bon point qui nous fait dire que si la communication passe bien autour de cette voiture, elle pourrait piquer des clients chez BMW ou Audi.