l'Alhambra, une bonne affaire de famille

AUTOMOBILE Le nouveau monospace de Seat affiche de bonnes qualités...

réalisé par caradisiac.com

— 

D'extérieur, l'Alhambra a un faux air de Sharan. Mais quand on compare les prix des deux modèles, on voit vite la différence.
D'extérieur, l'Alhambra a un faux air de Sharan. Mais quand on compare les prix des deux modèles, on voit vite la différence. — dr

Enfin du nouveau du côté des grands monospaces. Ce secteur, qui a pris la crise et le malus écologique dans les jantes, s'est écroulé ces dernières années pour atteindre un volume de vente en France de seulement 16.000 unités par an. A contrario, celui des monospaces compacts représente environ 200.000 ventes annuelles. L'espoir de Seat avec son nouvel Alhambra est d'investir voire de créer un espace situé à mi-chemin et donc de connaître le succès avec un modèle qui a jusqu'ici vivoté dans un anonymat total.

Le juste prix

Pour cela, le nouvel Alhambra nous joue une partition alliant «technologie et plaisir». Le modèle exposé au Salon de l'auto évoque d'extérieur le Sharan. Si vous poussez la curiosité jusqu'à jeter un œil à l'intérieur, c'est là aussi une copie conforme Volkswagen, à savoir un intérieur noir et tristounet. Non, les qualités de ce monospace espagnol ne sont pas esthétiques, elles sont germaniques : à savoir le rapport qualité prix.

Proposé avec les mêmes moteurs et trois finitions (Référence, Style, Techside) aux équipements quasiment équivalents à ceux du Sharan, l'Alhambra affiche un prix inférieur (à partir de 28.700 euros pour le 1.4 TSI 150 ch.) sans qu'il lui manque quoi que ce soit. Il se montre pratique, facile, économique et est réellement plus adapté à une utilisation familiale que les modèles compacts. De quoi nous réconcilier avec les monospaces.