PSA mise sur l'alliance diesel-électrique

©2006 20 minutes

— 

Pas question pour PSA Peugeot-Citroën de rater le train des voitures propres

Alors que la Toyota Prius est un vrai succès, le constructeur vient de présenter son premier véhicule hybride à moteur électrique et thermique

Sauf que ce dernier fonctionne au gazole, logique pour le premier producteur au monde de moteurs Diesel

« Dans un marché européen où le diesel est important, nous pensons que c'est “la” solution, notamment grâce à un réel gain en termes de consommation, » dit-on chez PSA

Il est vrai que sur le papier, les Peugeot 307 et Citroën C4 présentées ont tout pour plaire : 3,4 l/100 km et 90 g/km de rejets de CO2

Reste le surcoût, deux à trois fois trop élevé selon le constructeur, qui ne rend pas envisageable une commercialisation avant 2010

« Nous voulons que ce produit soit commercialement viable, sans artifice fiscal

L'objectif est qu'à cette échéance le client soit prêt à payer le surcoût pour un hybride Diesel, l'équivalent du surcoût actuel entre le diesel et l'essence », explique-t-on chez PSA

Soit entre 2 000 et 3 000 euros

Christophe Joly