Frazer-Tickford Metro: La première citadine d’Aston Martin

Auto Un des 26 exemplaires de cette compacte ultra-luxueuse construite par Aston Martin au début des années 80 a été proposé aux enchères la semaine dernière en Grande-Bretagne.

Stéphane Lémeret
— 
Frazer-Tickford Metro
Frazer-Tickford Metro — DR

En 2011, Aston Martin a étonné tout le monde en commercialisant la Cygnet, une Toyota IQ dont la face avant avait été modifiée selon les codes stylistiques de la marque, et dont l’intérieur avait reçu un traitement de luxe. Vendue quatre fois plus chère que la Japonaise, elle était alors présentée comme une « solution urbaine de mobilité ». Il ne s’agissait cependant pas de la première incursion du constructeur britannique dans le monde de la citadine, puisqu’il s’y était déjà essayé en 1982 avec Frazer-Tickford.

Frazer-Tickford Metro
Frazer-Tickford Metro - DR

A cette époque, Aston Martin avait absorbé le carrossier Tickford et s’était associée avec le groupe automobile British Leyland pour développer une version exclusive de l’Austin Metro. La voiture recevait un kit carrosserie spécifique, un intérieur en cuir et Alcantara, un régulateur de vitesse, une peinture spéciale et son moteur 1.3 (celui de la Mini) était retravaillé pour développer 80 ch.

Frazer-Tickford Metro
Frazer-Tickford Metro - DR

Vendue à l’époque plus cher qu’une Porsche 944, la voiture a bien sûr été un flop commercial et n’a été fabriquée qu’à 26 exemplaires. Affichant seulement 15.000 km au compteur, l’un d’eux a été proposé aux enchères par H&H Auctions. Estimé entre 41.600 et 53.500€, il n’a malheureusement pas trouvé preneur malgré sa rareté.