Ferrari a perdu son patron !

Auto Alors que le constructeur de voitures de sport fait le dos rond pour traverser la crise sanitaire actuelle sans trop de casse, son patron, Louis Camilleri, vient de démissionner « pour des raisons personnelles ».

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

Louis Camillieri Lancer le diaporama
Louis Camillieri — DR

À la tête de Ferrari depuis environ 2 ans et demi, Louis Camilleri vient d’annoncer sa démission à la stupéfaction générale. S’il a évoqué officiellement des « raisons personnelles », le patron de la marque italienne aurait été poussé vers la sortie en raison de son manque d’intérêt pour l’énergie électrique.

La Ferrari de collection a été vendu en 2014 pour un montant de 48 millions de dollars.
La Ferrari de collection a été vendu en 2014 pour un montant de 48 millions de dollars. - Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

En effet, ayant eu un dirigeant réfractaire à ce type d’énergie, Ferrari ne possède toujours pas de véhicule fonctionnant à l’électricité, ce qui va poser de graves problèmes face aux normes européennes d’émissions de plus en plus strictes. En attendant son remplacement, c’est John Elkann, patron du groupe Fiat, qui le remplace temporairement. Selon certaines sources, les têtes pensantes de Ferrari sont déjà à la recherche d’un nouveau capitaine qui présidera à la destinée de la marque créée par Enzo Ferrari.