Aveo, un bonus pour le budget

Christophe Joly

— 

Annoncé mort régulièrement, le GPL vit au rythme du cours du baril de brut. Quand celui-ci flambe, le gaz de pétrole liquéfié revient sur le devant de la scène, avant de retomber dans l'oubli dès que les prix baissent. En cause, un réseau embryonnaire (1 800 stations) et l'image d'un carburant explosif. A tel point que rares sont les constructeurs à proposer une offre GPL. Chevrolet persévère, notamment avec sa récente Aveo.

Plus sexy à regarder qu'à conduire, cette citadine offre une tenue de route sans éclat et un confort correct, sans plus. Passées les premières minutes, le moteur 81 ch passe au mode GPL automatiquement. Dès que le réservoir est vide, il bascule sur le sans-plomb. Pénalisé par des rapports de boîte de vitesse trop longs, il s'apprécie surtout en ville.

A l'intérieur, la finition est honorable et ne donne pas l'impression d'être dans une voiture au rabais. Mais le meilleur est au moment de l'achat : l'Aveo s'affiche à 12 490 euros dans la version LS essayée - bonus de 2 000 euros déduit -, avec un équipement complet (clim, radio-CD...). Côté consommation, le réservoir de GPL permet de parcourir 300 km. Le réservoir d'essence de 45 litres permet d'ajouter 800 km, d'après Chevrolet. Pour une fois, faire un plein est presque un plaisir : à 0,76 euros le litre de GPL, il ne coûte que XX euros. ■