Contrôle technique : Une plateforme gouvernementale pour comparer les tarifs est en préparation

CONSOMMATION Les 6.500 centres habilités devront communiquer leurs prix et tout changement de tarif

20 Minutes avec agence
— 
Réalisation d'un contrôle technique
Réalisation d'un contrôle technique — V.Wartner

Un portail en ligne devrait bientôt permettre aux conducteurs de comparer les tarifs des contrôles techniques en France. Cet outil numérique sera géré par le ministre de l’Economie ou par un organisme désigné, précise le décret paru le 4 novembre au Journal officiel et relayé par BFMTV.

La date à laquelle le site sera disponible n’a pas été communiquée. L’appel d’offres a cependant commencé il y a plusieurs semaines, indique BFMTV. Pour alimenter le portail, les 6.500 centres habilités à effectuer les contrôles techniques des véhicules légers devront communiquer leurs prix. En cas de début d’activité, les informations devront être fournies sous 48 heures. Les modifications tarifaires devront aussi être transmises.

1.500 euros d’amende en cas de manquement

Cette démarche du gouvernement vient répondre à une préoccupation exprimée par les « gilets jaunes ». Les manifestants dénonçaient la réforme du contrôle technique mise en place en mai 2018 et entrée en vigueur le 1er juillet dernier, qui rendait le processus plus complet, plus long et plus cher : les prix avaient augmenté de 12,3 % en un an.

Les agents de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes seront en charge de vérifier que les centres techniques se plient aux nouvelles règles. Sinon, ils pourront être condamnés à une amende administrative allant jusqu’à 1.500 euros, ou 3.000 euros en cas de récidive, précise le décret.