«Affaire Carlos Ghosn»: Le conseil d'administration de Nissan échoue à lui nommer un successeur

ECONOMIE Le constructeur d’automobiles japonais a par ailleurs annoncé la création d’un « comité spécial pour améliorer la gouvernance du groupe »...

20 Minutes avec AFP

— 

Carlos Ghosn, le 9 janvier 2017 à Detroit.
Carlos Ghosn, le 9 janvier 2017 à Detroit. — Geoff Robins / AFP

Le conseil d’administration de Nissan a échoué ce lundi à nommer un successeur à son ancien président Carlos Ghosn, révoqué à la suite de son arrestation le 19 novembre à Tokyo pour dissimulation de revenus.

« Le conseil a pris acte de la poursuite des discussions » du comité de trois membres chargé de proposer un nom « et a réaffirmé ses efforts pour informer pleinement ses partenaires de l’alliance, Renault et Mitsubishi Motors », selon un communiqué de Nissan.

Pas d’échéance

« Nous n’avons pas d’échéance précise en tête. Même si la décision n’est pas prise d’ici fin mars, je pense que cela ne pose pas problème », a déclaré son patron exécutif, Hiroto Saikawa, lors d’une conférence de presse au siège du groupe à Yokohama (banlieue de Tokyo).

Le constructeur d’automobiles japonais a par ailleurs annoncé la création d’un « comité spécial pour améliorer la gouvernance du groupe », dont l’affaire a révélé les lacunes.