Toyota rappelle plus d'un million de voitures hybrides pour risque d'incendie

INDUSTRIE Environ 1,026 million d’automobiles fabriquées entre juin 2015 et mai 2018 sont rappelées au garage pour réparation par Toyota...

20 Minutes avec AFP

— 

Toyota va rappeller plus d'un million de voitures hybrides pour risque d'incendie
Toyota va rappeller plus d'un million de voitures hybrides pour risque d'incendie — Ben Perry/Shutterstock/SIPA

Toyota, qui a conquis de nombreux automobilistes avec son modèle hybride Prius, va rappeler plus d’un million de véhicules de cette technologie à double motorisation essence-électricité en raison d’un possible risque d’incendie.

Environ 1,026 million d’automobiles (Prius Hybride, Prius Hybride Rechargeable et 4x4 urbain C-HR Hybride) fabriquées entre juin 2015 et mai 2018 sont rappelées au garage pour réparation, dont 554.000 au Japon, 217.000 en Amérique du Nord et 219.000 en Europe (parmi lesquelles un peu plus de 32.700 en France).

Il s’agit d’un problème au niveau du faisceau moteur. « Si de la poussière s’est accumulée […], les vibrations lors de l’utilisation du véhicule pourraient endommager la gaine isolante du faisceau et ainsi exposer le fil », explique le constructeur japonais dans une note d’information transmise ce mercredi à l’AFP.

Court-circuit et risque d’incendie

« Dans ces conditions, un court-circuit pourrait se produire entre les fils endommagés et générer de la chaleur. Dans un cas extrême, et si la chaleur générée était suffisamment élevée, celle-ci pourrait entraîner un début d'incendie », précise le géant nippon. « Il est difficile de savoir si et combien de fois exactement un tel incident a pu se produire » dans le monde, selon une porte-parole de Toyota qui n’a connaissance d’aucun cas de blessé au Japon.

L’opération, d’une durée de 30 minutes à 5 heures, consistera à contrôler puis remettre en état ou remplacer le faisceau moteur.

Vigilance

Toyota a déjà procédé à d’importants rappels de Prius ces dernières années, avec 1,9 million de voitures touchées en février 2014 et 1,3 million en juin 2016.

Tous véhicules confondus, le rappel annoncé ce jour est donc un des plus gros depuis cette date de 2016, si l’on excepte ceux liés à l’affaire Takata, responsable d’une vingtaine de décès, qui a conduit au rappel de 100 millions d’airbags par différents constructeurs dans le monde.

>> A lire aussi : Toyota veut décupler la vente de ses véhicules à hydrogène après 2020