Un 4x4 doublé par une hybride aux Etats-Unis

AUTO Le salon de Detroit a ouvert ses portes dimanche, avec des nouveautés et des concepts écologiquement plus corrects...

Christophe Joly

— 

Los Angeles accueille à partir de mercredi son salon de l'automobile annuel, qui va faire la part belle aux véhicules de luxe dont les Californiens sont friands, mais aussi aux voitures "vertes" et économes en carburant alors que le baril de pétrole bat record sur record.
Los Angeles accueille à partir de mercredi son salon de l'automobile annuel, qui va faire la part belle aux véhicules de luxe dont les Californiens sont friands, mais aussi aux voitures "vertes" et économes en carburant alors que le baril de pétrole bat record sur record. — Mark Elias AFP/GENERAL MOTORS

Au moment où se tient le salon automobile de Detroit, l’info sonne comme un coup de semonce : la Toyota Prius (véhicule hybride thermique-électrique) s’est plus vendue en 2007 que le 4X4 Ford Explorer, en tête des ventes de la catégorie des SUV pendant plus de dix ans. Inimaginable il y a quelques années au pays des grosses cylindrées et de l’essence à bas prix.

Au-delà des préoccupations environnementales, les Américains réagissent à l’augmentation des prix du carburant : faire un plein de Ford Explorer coûte aujourd’hui 70 dollars, contre 30 il y a cinq ans. En toute logique, le salon de Detroit fait assaut de nouveautés à la consommation moins déraisonnable.

L’heure est donc aux véhicules hybrides et aux moteurs à injection directe, qui permet de réduire la consommation d’environ 20%, selon les chiffres des constructeurs américains. La meilleure illustration est le concept-car Cadillac Provoq, un SUV qui fonctionne avec trois moteurs électriques alimentés par de l’hydrogène.

Parallèlement, Ford, General Motors et Chrysler doivent s’adapter à cette nouvelle donne en proposant aussi des voitures plus compactes, et donc logiquement plus économes en carburant. Le début d’une révolution.