Suzuki peaufine son Burgman

— 

Cinq ans après son lancement, Suzuki a décidé de remanier son 125 Burgman, l'une des stars du marché des scooters GT. Une évolution tout en douceur essentiellement guidée par l’obligation de se conformer aux normes antipollution Euro 3. Ecolo friendly, le Burgman troque donc son carburateur contre une injection. Ce dépoussiérage mécanique lui offre au passage un petit gain de puissance. Fort de 12,4 chevaux, le Suzuki voit son compteur grimper jusqu’à 120 km/h. Suffisant pouremprunter les axes rapides sans crainte. Dommage, en revanche, qu’un petit trou à l’accélération assombrisse le tableau. Autre modification opérée sur le modèle 2007 : l’installation d’un freinage couplée avant/arrière. Ce dispositif, d’une efficacité absolue, stoppe les 148 kg de l’engin sans aucune difficulté. Un réel bénéfice en termes de sécurité qu’apprécieront les débutants les jours de pluie. La tenue de route semontre, elle aussi, à la hauteur avec un comportement toujours sain, à défaut d’être très confortable (les pavés perdent de leur charme à force de chahuter les lombaires du conducteur). Côté pratique, le Burgman nouvelle version reprend l’atout majeur de son prédécesseur : un coffre géant capable de loger sansmal deux casques intégraux. Une capacité de chargement que complètent un vide-poches et un espace de rangement (avec fermeture à clé et prise 12 v pour recharger son GPS ou son mobile) situés dans le tablier avant. Seul regret, Suzuki n’a pas jugé utile de remanier l’insuffisant dispositif antivol qui équipait déjà le Burgman 2002 : un vulgaire clapet en métal dissimule l’accès au contacteur. Prévoir un bon antivol en U dans le budget.

Guillaume Dayan