Piaggio MP3, rencontre du 3e type

©2006 20 minutes

— 

Avec son MP3, le constructeur italien révolutionne la mobilité urbaine comme il l'avait déjà fait en 1946 avec l'invention de la Vespa (alors baptisé « MP6 »). En s'appuyant sur un étonnant train avant à deux roues parallèles, le nouveau Piaggio offre une stabilité à couper le souffle. De quoi balayer définitivement la réputation d'engin « casse-gueule » qui collait au scooter depuis un demi-siècle. Et rassurer les automobilistes convertis au deux-roues avec inquiétude. Le sentiment de sécurité est tel qu'on en vient à se demander si une chute est encore possible. Les avantages du concept ne s'arrêtent pas là. L'adjonction de cette troisième roue permet de s'arrêter à un feu sans poser le pied à terre (avec l'option blocage de fourche, facturée 500 euros ). Et offre également au véhicule transalpin une maniabilité hors pair. Malgré les apparences trompeuses que lui donne son imposant gabarit, le MP3 se faufile aussi aisément que n'importe quel GT dans la circulation. Ultime atout du concept : un freinage redoutable à trois disques qui stoppe sans mal les 200 kg du Piaggio. Ce poids conséquent (40 kg de plus qu'un X 8) handicape toutefois le MP3 lors des manoeuvres à très faible allure et en vitesse de pointe. Par ailleurs, les 15 chevaux de son monocylindre catalysé (et bruyant) de 125 cm3 ne lui permettent pas de dépasser les 100 km/h. Les grands axes autoroutiers lui sont de ce fait vivement déconseillés et justifient, pour les titulaires du permis moto, d'attendre l'arrivée de la version 250 cm3 en décembre. Les autres pourront sans hésiter opter pour la version 125 cm3 qui permet d'entrer dans l'ère du « deux-roues » sécurisé. A condition d'en avoir les moyens : le Piaggio s'affiche à partir de 4 690 euros . La révolution a un prix.

Guillaume Dayan

Monocylindre 125 cm3. 4 temps, 4 soupapes, refroidissement liquide. Capacité réservoir : 12 l (environ 300 km d'autonomie). Poids : 199 kg. Prix : entre 4 690 euros et 5 350 euros .