Opel Corsa, pour sa ligne et son prix

©2006 20 minutes

— 

La quatrième génération de l'Opel Corsa n'a pas échappé à la tendance actuelle. Comme la Renault Clio, la Fiat Grande Punto ou la Peugeot 207, la citadine a pris des centimètres supplémentaires. Dix-huit exactement pour atteindre désormais les 4 mètres de long. Les designers allemands ont soigné son look avec une version trois portes aux airs de coupé plutôt réussie, alors que la cinq-portes se veut plus familiale. L'intérieur a reçu la même attention. L'austérité a disparu au profit de lignes modernes et colorées. Son habitabilité est dans la moyenne avec un coffre de 285 litres. Opel a également doté sa voiture d'un système ingénieux de porte-vélo intégré au pare-chocs arrière, le Flex-Fix.

Malheureusement, passé le plaisir de la nouveauté, la Corsa déçoit. D'abord par la qualité de ses matériaux. Les plastiques sont durs, fragiles et les revêtements intérieurs, sur nos modèles d'essai, mal assemblés. Au volant, le diesel 1,3 l CDTI de 90 ch hérité de chez Fiat est poussif. Pire, il est bruyant et le turbo émet un sifflement désagréable. Seule une consommation moyenne annoncée de 4,6 l/100 km lui redonne de l'intérêt. La Corsa ne brille pas non plus par son comportement, malgré sa plate-forme empruntée à la nouvelle Punto. Dommage, car la direction s'avère précise. L'Opel Corsa attire donc le regard, séduit mais ne parvient pas à convaincre après le test. Elle peut tout de même compter sur un prix compétitif : à partir de 11 800 euros , soit 700 euros de moins qu'une Peugeot 207.

Christophe Bourgeois