Grèce: Samaras fixe comme priorité un «rapport positif de la troïka»

© 2012 AFP

— 

Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a fixé samedi comme "priorité" à la Grèce un "rapport positif" de la troïka chargée par l'UE et le FMI de veiller à son redressement, pour la maintenir à flot et dans l'euro.
Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a fixé samedi comme "priorité" à la Grèce un "rapport positif" de la troïka chargée par l'UE et le FMI de veiller à son redressement, pour la maintenir à flot et dans l'euro. — Kostas Tsironis afp.com

Le Premier ministre grec, Antonis Samaras, a fixé samedi comme «priorité» à la Grèce un «rapport positif» de la troïka chargée par l'UE et le FMI de veiller à son redressement, pour la maintenir à flot et dans l'euro.

«Notre priorité est un rapport positif de la troïka», arrivée à Athènes vendredi pour conclure d'ici début octobre un audit dont la zone euro fait dépendre la poursuite de son soutien au pays, a lancé Samaras, inaugurant la Foire internationale de Salonique.

Ce n'est que dans ce cas que le pays obtiendra la prochaine tranche, de 31,5 milliards d'euros, des prêts UE-FMI consentis au pays, «que nous luttons pour décrocher», afin de réinjecter de la liquidités dans une économie à sec, menacée sinon de cessation de paiement, a-t-il ajouté.

Pour ce faire, le gouvernement est déterminé à «tenir ses engagements», a-t-il souligné, alors que son exécutif de coalition avec les socialistes et la gauche modérée doit boucler un impopulaire nouveau train d'économies de plus de 11,5 milliards d'euros pour 2013 et 2014, axé sur de nouvelles réductions de salaires publics et de pensions et des coupes dans les dépenses publiques.