Flambée des cours des céréales: La Russie pas pressée de tenir une réunion du G20

Reuters

— 

Les autorités russes se sont montrées ce vendredi moins affirmatives que la veille sur la tenue d'une réunion de crise des pays du G20 consacrée à la forte hausse des cours mondiaux des céréales.
Jeudi, le vice-ministre russe de l'Agriculture, Ilia Chestakov, avait annoncé que les représentants des pays du G20 débattraient de la situation le mois prochain dans le cadre du «Forum de réaction rapide» dont s'est doté le groupe l'an dernier.

«Nous nous sommes mis d'accord avec nos partenaires du G20 pour organiser une réunion en octobre, quand nous disposerons de chiffres plus précis sur les récoltes», ajoutait-il. Mais le ministère russe de l'Agriculture a fait machine arrière en précisant dans un communiqué diffusé vendredi que la tenue de cette réunion demeurait hypothétique. «Il a été décidé d'examiner la possibilité de réunir le Forum début octobre», précise-t-il.

La sécheresse qui a frappé les Etats-Unis cet été, la plus grave depuis plus d'un demi-siècle, et les mauvaises récoltes dans la région de la mer Noire ont eu pour effet une envolée des prix des céréales, attisant les craintes d'une flambée des prix des produits alimentaires comparable à celle de 2008, qui avait débouché sur des émeutes de la faim dans plusieurs régions du monde. Les pays membres du G20 ont organisé la semaine dernière une téléconférence sur le sujet mais n'ont pour l'instant pas décidé d'activer le «Forum de réaction rapide» créé l'an dernier durant la présidence française du Groupe des Vingt avec pour mission de répondre aux dysfonctionnements des marchés alimentaires.