Délit d'initié sur Sanofi: Les autorités boursières américaines inculpent huit personnes

avec AFP

— 

Les autorités boursières américaines ont inculpé huit personnes qu'elles accusent d'avoir tiré des profits indus d'informations privilégiées sur l'imminence d'une offre publique d'achat du groupe français Sanofi sur la société cotée Chattem fin 2009.
Les autorités boursières américaines ont inculpé huit personnes qu'elles accusent d'avoir tiré des profits indus d'informations privilégiées sur l'imminence d'une offre publique d'achat du groupe français Sanofi sur la société cotée Chattem fin 2009. — Patrick Bernard afp.com

Les autorités boursières américaines ont inculpé huit personnes qu'elles accusent d'avoir tiré des profits indus d'informations privilégiées sur l'imminence d'une offre publique d'achat du groupe français Sanofi sur la société cotée Chattem fin 2009.

Les huit inculpés ont réalisé plus de 500.000 dollars de profits indus en spéculant à la hausse sur le titre Chattem, un laboratoire du Tennessee spécialisé dans les médicaments sans ordonnance, affirme un communiqué mis en ligne mardi sur le site de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Un comptable à l'origine de la fuite

La fuite était partie d'un comptable, Thomas Melvin, qui avait obtenu ce tuyau d'un membre du conseil d'administration de Chattem et qui avait informé ses amis, vivant comme lui dans la région de Griffin (Georgie, sud-est des Etats-Unis), de l'imminence de l'opération de Sanofi.

Quatre des inculpés ont accepté une transaction avec la SEC, sans pour autant admettre leur culpabilité. Ils vont rendre leurs profits illégaux, majorés des intérêts, et paieront une amende pouvant atteindre jusqu'au montant du gain réalisé. Au total, la SEC va récupérer 175.000 dollars. La SEC a indiqué qu'elle allait engager des poursuites judiciaires contre les quatre autres personnes impliquées qui ont refusé un accord transactionnel. Aucun des inculpés n'est lié au groupe français.