Industrie: Le moral des patrons reste très bas

avec AFP

— 

Le moral des industriels est légèrement remonté d'un point en août par rapport à juillet, mais reste "dégradé", à son niveau le plus bas depuis début 2010, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).
Le moral des industriels est légèrement remonté d'un point en août par rapport à juillet, mais reste "dégradé", à son niveau le plus bas depuis début 2010, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). — Philippe Huguen afp.com

Le moral des industriels est légèrement remonté d'un point en août par rapport à juillet, mais reste «dégradé», à son niveau le plus bas depuis début 2010, a annoncé mercredi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

L'indicateur synthétique du climat des affaires dans l'industrie s'établit à 90 points contre 89 le mois précédent (chiffre révisé en baisse), un niveau inférieur à sa moyenne de long terme. Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière estiment que leur activité passée a été peu dynamique et constatent que leurs carnets de commandes, très peu fournis, continuent de se dégrader, rapporte l'Insee. Si les commandes étrangères remontent un peu, elles restent faibles.

Une conjoncture quasi-stable

Les stocks de produits finis sont stables à un niveau proche de leur moyenne de longue période. Une petite lueur d'espoir vient des perspectives personnelles de production, qui se sont améliorées en août: les entrepreneurs espèrent une activité «mieux orientée dans les prochains mois», tout en prédisant qu'elle restera faible.

L'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble reste stable, à un niveau très inférieur à sa moyenne de longue période. Par ailleurs, les entrepreneurs français du bâtiment interrogés en août ont estimé que la conjoncture était «quasi stable», marquée par un climat dégradé de l'activité et un emploi en repli, une situation qui les conduit à rester pessimistes pour les prochains mois, selon l'Insee.

En août, l'indicateur synthétique du climat des affaires, constitué à partir des soldes d'opinion des chefs d'entreprise du bâtiment, a repris un point à 96 points par rapport au mois précédent, révèle l'enquête mensuelle de l'Institut national de la statistique et des études économiques publiée mercredi.