Pétrole: Les réserves stratégiques pourraient être utilisées

Avec Reuters

— 

Les principaux pays consommateurs de pétrole pourraient puiser dès le début du mois de septembre dans leurs réserves stratégiques car l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ne s'oppose plus à un projet dans ce sens promu par les Etats-Unis, rapporte vendredi la publication spécialisée Petroleum Economist en citant des sources non identifiées.

L'AIE, dont le président jugeait encore il y a quelques jours que des mesures d'urgence n'étaient pas nécessaires, passe désormais pour avoir accepté le principe d'une telle action, à condition que les Etats-Unis n'agissent pas unilatéralement, précise le mensuel. Le recours aux stocks stratégiques pourrait être au moins équivalent à celui de l'an dernier, soit 60 millions de barils, poursuit-il en citant des sources sur les marchés.

Aucune décision avant le «Labor Day»

A New York, les contrats à terme sur le brut cédaient près d'un dollar après ces informations, le baril de WTI revenant à 114,13 dollars. Le Petroleum Economist écrit que la France et la Grande-Bretagne, qui s'étaient toutes deux déclarées favorables à un recours aux réserves il y a quelques mois, soutiennent la stratégie américaine.

Reuters avait rapporté la semaine dernière que Washington avait relancé son projet de recours à ces réserves, de peur que la hausse de 30% des cours du brut observée depuis juin atténue l'impact des sanctions économiques prises à l'encontre de l'Iran. Aucune décision ne devrait toutefois être prise avant le lendemain du «Labor Day», le lundi 3 septembre, férié aux Etats-Unis.

Le Petroleum Economist explique que la Maison Blanche s'est efforcée ces dernières semaines de convaincre d'autres pays de soutenir son projet. Plusieurs responsables aux Etats-Unis et dans d'autres pays membres de l'AIE ont déclaré à Reuters qu'aucune discussion sur ce dossier n'avait eu lieu jusqu'à la semaine dernière.