Un syndicat patronal de l'hôtellerie-restauration inquiet pour la profession

BILAN La mauvaise saison touristique plombe le secteur...

© 2012 AFP

— 

Le président du Synhorcat, deuxième organisation patronale de l'hôtellerie-restauration, s'est dit "inquiet" mardi au terme d'une saison touristique "des plus calamiteuses" après un début d'année difficile.
Le président du Synhorcat, deuxième organisation patronale de l'hôtellerie-restauration, s'est dit "inquiet" mardi au terme d'une saison touristique "des plus calamiteuses" après un début d'année difficile. — Lionel Bonaventure afp.com

Le président du Synhorcat, deuxième organisation patronale de l'hôtellerie-restauration, s'est dit «inquiet» mardi au terme d'une saison touristique «des plus calamiteuses» après un début d'année difficile.

«L'activité est en repli, la fréquentation des établissements mauvaise et la saison touristique des plus calamiteuses», écrit Didier Chenet dans un communiqué. Il estime que «l'addition risque d'être salée» pour des milliers d'établissements.

«Après un début d'année difficile, un printemps marqué par une météo exécrable, un mois de juillet en très forte baisse, le mois d'août ne pourra manifestement pas combler le retard d'activité accumulé», poursuit-il.

Reculs de 10 à 20%%

Selon le Synhorcat, l'hôtellerie a enregistré un recul de près de 10% par rapport à l'année dernière tandis que la restauration est «encore plus durement frappée avec une baisse d'activité estimée à 15 voire 20% dans l'ouest et parfois plus encore».

Pour Didier Chenet, «la crise économique et financière a rattrapé le secteur et tout particulièrement la clientèle française».

«Après la suppression des exonérations sur les heures supplémentaires, après une augmentation des charges sociales, après une explosion des charges d'exploitation et du coût des matières premières, l'addition risque d'être salée pour les milliers d'établissements et les emplois qui y sont attachés», conclut-il.