Etats-Unis: Un administrateur de Facebook vend la majorité de ses actions

BOURSE Peter Thiel, l'un des premiers investisseurs du réseau social Facebook, a vendu en fin de semaine dernière plus de 20 millions d'actions...

avec AFP

— 

Un des administrateurs de Facebook, Peter Thiel, qui avait été l'un des premiers investisseurs du réseau social, a vendu en fin de semaine dernière la majorité des titres qu'il détenait encore dans le groupe
Un des administrateurs de Facebook, Peter Thiel, qui avait été l'un des premiers investisseurs du réseau social, a vendu en fin de semaine dernière la majorité des titres qu'il détenait encore dans le groupe — Chip Somodevilla afp.com

Un des administrateurs de Facebook, Peter Thiel, qui avait été l'un des premiers investisseurs du réseau social, a vendu en fin de semaine dernière la majorité des titres qu'il détenait encore dans le groupe.

Peter Thiel a cédé au total jeudi et vendredi 20,06 millions d'actions Facebook, en plusieurs transactions et à des prix unitaires compris entre 19,02 et 20,70 dollars, détaille ce document transmis au gendarme boursier américain, la SEC. Le solde d'actions restant aux mains de Thiel n'est pas précisé. Mais selon le magazine Forbes, il détenait avant ces opérations plus de 23,6 millions d'actions Facebook dites «de classe A», négociables sur les marchés.

Jusqu'à 1,9 milliard d'actions pourraient être cédées

Le titre Facebook a été particulièrement chahuté ces derniers jours, passant même brièvement lundi sous la barre des 19 dollars, soit la moitié de son prix d'introduction sur le Nasdaq le 18 mai. Il a clôturé lundi à 20,01 dollars (+5,04%). Facebook est notamment affecté par la fin, depuis jeudi dernier, d'une période de blocage durant laquelle les actionnaires historiques du réseau ne pouvaient vendre leurs parts.

Le groupe avait prévu plusieurs périodes de blocage lors de son introduction en Bourse, afin d'éviter un afflux trop massif de titres sur le marché. La première tranche, débloquée jeudi, représente 271 millions d'actions. Au total, jusqu'à 1,9 milliard d'actions pourraient être cédées dans les neuf prochains mois.