Pressé par les autorités de la concurrence, BAA vend l'aéroport londonien de Stansted

TRANSPORT L'opérateur aéroportuaire britannique renonce ainsi à un dernier recours contre les autorités de la concurrence qui l'avaient contraint à cette cession...

© 2012 AFP

— 

L'opérateur aéroportuaire britannique BAA a annoncé lundi son intention de vendre l'aéroport londonien de Stansted, renonçant à un dernier recours contre les autorités de la concurrence qui l'avaient contraint à cette cession.
L'opérateur aéroportuaire britannique BAA a annoncé lundi son intention de vendre l'aéroport londonien de Stansted, renonçant à un dernier recours contre les autorités de la concurrence qui l'avaient contraint à cette cession. — Carl Court afp.com

La filiale du groupe espagnol Ferrovial a indiqué lundi n'avoir pas l'intention de faire appel auprès de la Cour suprême, son dernier recours après une décision du Tribunal d'appel de la concurrence qui avait rejeté toutes les objections soulevées par BAA concernant la vente de Stansted.

BAA indique donc qu'il va engager le processus de vente de l'aéroport, sans toutefois donner plus de détails à ce stade.

Stansted, qui accueille environ 17,5 millions de passagers par an, est le troisième aéroport londonien derrière Heathrow et Gatwick.

BAA avait été contraint en 2009 de vendre plusieurs aéroports mais s'était lancé dans une bataille juridique pour contester la décision, finalement sans succès.

Il a déjà vendu ceux de Gatwick et Edimbourg et conservera au final Londres Heathrow - le premier aéroport européen en termes de trafic passager - et Southampton en Angleterre, ainsi qu'Aberdeen et Glasgow en Ecosse.