Prix de l'essence: «Chacun fera sa part d'effort», afirme Moscovici

Reuters

— 

«Chacun fera sa part d'effort» pour faire baisser les prix du carburant qui sont repartis à la hausse en France, estime le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, qui organise le 28 août une réunion sur le sujet.

«Notre objectif est que leurs prix soient significativement inférieurs aux niveaux actuels. Les mesures à prendre doivent être les moins coûteuses possible pour nos finances publiques», explique Pierre Moscovici dans un entretien à paraître dans Le Journal du dimanche.

Le gouvernement français a demandé à l'Inspection générale des finances et au Conseil général des mines de conduire une mission d'analyse sur les prix de la filière pétrolière dont le premier rapport est attendu vendredi prochain. «Je réunirai les industriels du secteur, raffineurs et distributeurs, le 28 août. Les mesures appropriées seront alors prises: chacun fera sa part de l'effort», dit Pierre Moscovici.

François Hollande avait proposé pendant la campagne présidentielle de bloquer les prix des carburants pendant une période de trois mois, mais ce blocage n'avait finalement pas été mis en oeuvre en raison d'une baisse des cours du pétrole.

La hausse des prix a été relancée en juin du fait de l'augmentation du baril de Brent et d'une dépréciation de l'euro par rapport au dollar.