Platine: Son prix explose

avec AFP

— 

Le cours du platine a bondi vendredi à son plus haut niveau depuis plus d'un mois, alors que les affrontements meurtriers sur un site minier en Afrique du Sud avivaient les inquiétudes sur des perturbations prolongées de la production de métaux platinoïdes dans le pays.
Le cours du platine a bondi vendredi à son plus haut niveau depuis plus d'un mois, alors que les affrontements meurtriers sur un site minier en Afrique du Sud avivaient les inquiétudes sur des perturbations prolongées de la production de métaux platinoïdes dans le pays. — afp.com

Le cours du platine a bondi vendredi à son plus haut niveau depuis plus d'un mois, alors que les affrontements meurtriers sur un site minier en Afrique du Sud avivaient les inquiétudes sur des perturbations prolongées de la production de métaux platinoïdes dans le pays. Sur le London Platinum and Palladium Market, le prix de l'once de platine a grimpé vendredi vers 10H00 GMT jusqu'à 1.460,99 dollars, un sommet depuis le 6 juillet. Il a gagné plus de 60 dollars (+4%) par rapport à jeudi midi.

En Afrique du Sud, 34 mineurs ont été tués dans des affrontements jeudi entre mineurs grévistes et policiers à la mine de platine du groupe Lonmin à Marikana (nord-ouest), selon un premier bilan officiel établi vendredi. Lonmin, qui extrait environ 750.000 onces de platine chaque année (soit 12% de la production mondiale), a indiqué jeudi avoir enregistré, au cours de six jours de perturbations, une perte de production de quelque 15.000 onces.

L'industrie automobile, principal débouché

Face à cette escalade des violences, «les investisseurs redoutent une perturbation prolongée de l'activité dans les mines de Lonmin, et même une contagion des conflits sociaux aux sites des autres producteurs de platine de la région», a observé le courtier spécialisé Johnson Matthey. L'Afrique du Sud est le premier producteur de platine de la planète, extrayant environ 75% de l'offre mondiale de ce métal précieux, dont le principal débouché est l'industrie automobile.

«La situation dans les mines sud-africaines s'est sérieusement détériorée depuis début 2012 (...) et les tensions sociales semblent hors de contrôle», a souligné de son côté Anne-Laure Tremblay, analyste de BNP Paribas. Par ailleurs, le conflit en cours «révèle aussi un problème de long terme, l'explosion des coûts de production de l'industrie minière en Afrique du sud», ce secteur énergivore pâtissant de la hausse des prix de l'électricité et ayant déjà concédé des relèvements de salaires pour 2012 et 2013, ont ajouté les experts de Commerzbank.

Environnement morose

Ce climat social pourrait inciter les groupes à différer leurs investissements dans le pays. Cependant, en dépit de perturbations déjà sévères dans les mines de Lonmin, «le cours de l'once de platine n'a progressé que de 1 dollar entre le 10 et le 15 août, ce qui reflète l'excédent de production sur le marché mondial», a tempéré Mme Tremblay. En effet, la demande de platine reste pénalisée par un environnement économique morose, «la résistance des marchés automobiles en Chine et aux Etats-Unis ne parvenant pas à compenser la sévère contraction des ventes de voiture en Europe», a-t-elle noté.