Scandale: Standard Chartered en baisse à l'ouverture à Hong Kong

© 2012 AFP

— 

L'action de la banque britannique Standard Chartered (SCB), soupçonnée d'avoir dissimulé des transactions avec l'Iran, perdait 1,3% à l'ouverture, à 156 HKD (15,6 euros), à la Bourse de Hong Kong après avoir dévissé la veille à Londres.
L'action de la banque britannique Standard Chartered (SCB), soupçonnée d'avoir dissimulé des transactions avec l'Iran, perdait 1,3% à l'ouverture, à 156 HKD (15,6 euros), à la Bourse de Hong Kong après avoir dévissé la veille à Londres. — Will Oliver afp.com

L'action de la banque britannique Standard Chartered (SCB), soupçonnée d'avoir dissimulé des transactions avec l'Iran, perdait 1,3% à l'ouverture, à 156 HKD (15,6 euros), à la Bourse de Hong Kong après avoir dévissé la veille à Londres.

SCB, accusée par le Département des services financiers (DSF) de New York d'avoir caché des transactions avec l'Iran pour environ 250 milliards de dollars (201 milliards d'euros), s'était effondrée de 16,76% mardi à Londres, à 1.223,57 pence.

La banque a catégoriquement réfuté les allégations la visant. Elle risque de perdre sa licence bancaire à New York ou d'être condamnée à payer une amende, ce qui constitue l'une des principales inquiétudes pour les cambistes.

Le DSF l'accuse d'avoir "perçu "des centaines de millions de dollars de commissions (...) pendant au moins dix ans" et exposé le système financier américain "aux terroristes, trafiquants d'armes, trafiquants de drogue et régimes corrompus".

SCB affirme de son côté "rerespecter systématiquement les lois et réglementations qui la concernent" et entend se défendre devant la justice.