Mort de Christophe Mérieux, dauphin d'Alain

©2006 20 minutes

— 

La mort, suite à un malaise cardiaque, de Christophe Mérieux à l'âge de 39 ans remet en cause la succession à la tête du groupe pharmaceutique BioMérieux, une situation que l'entreprise avait déjà connue avec le décès accidentel du cadet de la fratrie, Rodolphe, en 1996.
La mort, suite à un malaise cardiaque, de Christophe Mérieux à l'âge de 39 ans remet en cause la succession à la tête du groupe pharmaceutique BioMérieux, une situation que l'entreprise avait déjà connue avec le décès accidentel du cadet de la fratrie, Rodolphe, en 1996. — Jean-Pierre Clatot AFP/Archives

Nouveau coup dur pour le groupe pharmaceutique BioMérieux. Christophe Mérieux, 39 ans, qui devait succéder dans deux ans à son père Alain, 68 ans, au poste de président, est mort vendredi dans la piscine de la maison familiale près de Lyon, après un malaise cardiaque. L'aîné des trois fils avait intégré le groupe créé par son arrière-grand-père en 1897 après le décès de son frère cadet Rodolphe, dans l'explosion du Boeing de la TWA en 1996. Chargé de la recherche et du développement, il présidait depuis l'an dernier le pôle de compétitivité Lyon-Biopôle. Alexandre, le benjamin, 32 ans, membre du conseil d'administration, pourrait succéder à son père.

F. C.