Examen prudent d'une alliance GM/Renault-Nissan

©2006 20 minutes

— 

Il est urgent de ne pas se presser. C'est la conclusion à laquelle sont arrivés les dirigeants de Renault-Nissan et General Motors, vendredi après une rencontre à Detroit, aux Etats-Unis, où GM a son siège. Les patrons des deux constructeurs automobiles, le Français Carlos Ghosn et l'Américain Rick Wagoner, ont accepté d'étudier la faisabilité d'une alliance à trois (GM/Renault-Nissan), dont l'idée revient au milliardaire américain Kirk Kerkorian, principal actionnaire individuel de GM avec 9,9 % du capital. Mais Ghosn et Wagoner n'ont rien annoncé de précis. Leur rapprochement donnerait naissance à une entité ayant la mainmise sur un quart du marché automobile mondial.