Malgré ses bons résultats, Volkswagen ne veut pas céder à l'euphorie

© 2012 AFP

— 

Le directeur du personnel de Volkswagen, Horst Neumann a appelé dimanche les cadres du constructeur automobile allemand à ne pas céder à l'euphorie en dépit des bénéfices records du groupe, dans un entretien au journal Handelsblatt.
Le directeur du personnel de Volkswagen, Horst Neumann a appelé dimanche les cadres du constructeur automobile allemand à ne pas céder à l'euphorie en dépit des bénéfices records du groupe, dans un entretien au journal Handelsblatt. — Stefan Simonsen afp.com

Le directeur du personnel de Volkswagen, Horst Neumann a appelé ce dimanche les cadres du constructeur automobile allemand à ne pas céder à l'euphorie en dépit des bénéfices records du groupe, dans un entretien au journal Handelsblatt.

«Nous ne devons pas croire que nous avons réussi, que Volkswagen est désormais riche et invincible. Nous devons au contraire avoir un regard clair sur les forces et les risques» auxquels le groupe est susceptible d'être confronté, selon Horst Neumann.

Une «légère croissance» des effectifs à venir

Selon lui, il s'agit d'une condition préalable pour corriger les faiblesses du numéro un européen qui a enregistré au premier semestre un bénéfice record confirmant sans grand mal ses prévisions pour 2012 et se distinguant à nouveau de ses rivaux en difficulté.

«Comparé à des concurrents sérieux comme Toyota et Hyundai, nous n'occupons pas encore certains segments, comme celui des véhicules compacts dans les pays émergents. Sur les marchés de l'Asie du Sud-Est nous pouvons encore faire beaucoup», a-t-il expliqué au quotidien économique.

Tout en se félicitant de la création, depuis 2009, de 70.000 emplois au sein du groupe qui compte désormais 520.000 employés, il a souligné que VW connaîtra désormais une phase de consolidation qui annonce une «légère croissance» des effectifs. Sur les six premiers mois de l'année, le groupe Volkswagen qui comprend désormais onze marques, avec l'intégration début août de Porsche, a dégagé un résultat net de 8,8 milliards d'euros, en hausse de 36%.