Deutsche Bank va supprimer 1.900 postes pour s'adapter au contexte de crise

© 2012 AFP

— 

Le géant bancaire allemand Deutsche Bank a annoncé mardi un vaste plan d'économies de 3 milliards d'euros prévoyant la suppression de 1.900 postes, essentiellement en dehors de l'Allemagne, pour s'adapter à un environnement de marché de plus en plus difficile.
Le géant bancaire allemand Deutsche Bank a annoncé mardi un vaste plan d'économies de 3 milliards d'euros prévoyant la suppression de 1.900 postes, essentiellement en dehors de l'Allemagne, pour s'adapter à un environnement de marché de plus en plus difficile. — Daniel Roland afp.com

Le géant bancaire allemand Deutsche Bank a annoncé mardi un vaste plan d'économies de 3 milliards d'euros prévoyant la suppression de 1.900 postes, essentiellement en dehors de l'Allemagne, pour s'adapter à un environnement de marché de plus en plus difficile. Sur ces 1.900 postes condamnés, 1.500 le seront dans la banque d'investissement, la principale division du groupe pilotée depuis Londres, qui est aussi la plus sensible aux retournements de conjoncture.

«Un changement de culture dans la banque d'investissement est impératif», a déclaré Anshu Jain, l'un des deux patrons de la banque, lors d'une conférence téléphonique, évoquant notamment la nécessité de rendre les rémunérations des salariés et des actionnaires «soutenables sur le long terme».

«Nous devons calibrer la taille de notre banque d'investissement en fonction de l'évolution de la situation des marchés», a ajouté l'Anglo-Indien, tout en louant «l'excellence de la plate-forme» de banque d'investissement du groupe, qui entend rester l'une des meilleures au monde.

Des détails sur la stratégie en septembre

Ces suppressions de postes devront permettre de dégager des économies de coûts de 350 millions d'euros. Et l'intégration de Postbank, déjà en cours, devrait permettre de dégager 500 millions d'euros d'économies sur le total de 3 milliards d'euros. Après ces annonces, l'action Deutsche Bank était en hausse de plus de 1,85% à 25,30 euros à 12H23 GMT, après avoir bondi jusqu'à 4,5%, sur un indice Dax en hausse de 0,49% à la même heure.

Deutsche Bank prévoit par ailleurs des changements de son modèle d'activité et veut continuer à réduire ses actifs à risques. Des mesures pour réduire ces derniers de 29 milliards d'euros et pour doper ses capitaux propres sont en cours de préparation, a poursuivi Anshu Jain.

Le groupe avait fin juin un niveau de fonds propres «durs» (core Tier One) de 10,2%, mais en raison du déclin de ses bénéfices, et sans nouvelle augmentation de capital, il devrait diminuer pour se situer à «9% environ» début 2013, soit le minimum requis par les régulateurs européens.

Toutefois, grâce à une nouvelle réduction de ses actifs à risques notamment, la banque entend faire remonter son niveau de fonds propres durs à 10% d'ici la fin du premier trimestre 2013, a ajouté Anshu Jain. Le groupe veut donner davantage de détails sur sa nouvelle stratégie en septembre.