Italie: Accord de restructuration financière de la Sicile

Avec Reuters

— 

Le président du Conseil italien, Mario Monti, a imposé à la Sicile un plan contraignant visant à restaureur la stabilité financière de la région et prévoyant une baisse du nombre de fonctionnaires qu'elle emploie, lit-on dans un communiqué publié mardi par le gouvernement. 

Le texte, diffusé à l'issue d'une rencontre entre Mario Monti et le gouverneur de Sicile, Raffaele Lombardo, précise que les deux dirigeants se sont mis d'accord sur un «plan de redressement financier et de réorganisation de l'administration publique de la région, avec un calendrier et des objectifs contraignants».

Les détails de l'accord devront être finalisés dans les semaines à venir, poursuit-il. La semaine dernière, Mario Monti s'était publiquement inquiété de la possibilité de voir la Sicile faire défaut, ajoutant qu'il s'attendait à une démission rapide de Raffaele Lombardo. Lundi, le ministère italien de l'Intérieur avait balayé l'hypothèse d'un défaut financier ou d'un placement sous tutelle de la Sicile lié à son endettement massif.