France: Le moral des industriels au plus bas depuis début 2010

INDUSTRIE Le moral des industriels français s'est dégradé d'un point en juillet par rapport au mois précédent...

© 2012 AFP

— 

Le moral des industriels français s'est dégradé d'un point en juillet par rapport au mois précédent, chutant à son plus bas niveau depuis début 2010, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).
Le moral des industriels français s'est dégradé d'un point en juillet par rapport au mois précédent, chutant à son plus bas niveau depuis début 2010, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). — Ana Arevalo afp.com

Le moral des industriels français s'est dégradé d'un point en juillet par rapport au mois précédent, chutant à son plus bas niveau depuis début 2010, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

L'indicateur synthétique du climat des affaires dans l'industrie a reculé à 90 points contre 91 points en juin, et celui dit "de retournement" reste dans la zone indiquant une conjoncture défavorable, précise l'Insee dans un communiqué.

Si les carnets de commande globaux sont restés "quasi stables", les carnets de commande à l'étranger se sont nettement dégarnis, souligne l'institut de la statistique. Tous deux sont jugés très peu étoffés.

L'Insee note également que les perspectives, tant personnelles que générales, se dégradent. "Au vu des perspectives personnelles de production, dont le solde se situe au-dessous de son niveau de long terme (en recul de trois points par rapport au mois précédent), l'activité serait peu dynamique dans les prochains mois", précise l'institut.

"Les perspectives générales, qui représentent l'opinion des industriels sur l'activité de l'industrie dans son ensemble, reculent très fortement par rapport au mois précédent et atteignent un niveau très inférieur à leur moyenne de longue période", ajoute l'Insee.

Pendant la crise de 2008, l'indicateur général du moral des industriels s'était nettement enfoncé sous la moyenne des 100 points. Il avait chuté à l'époque jusqu'autour de 70 points, pour ne revenir que fin 2010 en territoire positif (c'est-à-dire au-dessus de 100 points), puis repasser dans la zone rouge en septembre 2011.