Retraites: des pages de pub pour rassurer l’opinion

© 20 minutes

— 

Le gouvernement parle de pédagogie et les opposants à sa réforme, de propagande. Les deux camps sont au moins d’accord sur une chose : la bataille des retraites ne se gagnera pas dans la rue, mais sur le front de l’opinion. Dernière offensive, les quatre pages de publicité achetées par le gouvernement dans les quotidiens (dont 20 Minutes), hier et aujourd’hui. « Une arme comme une autre contre la désinformation ambiante, juge-t-on au cabinet du ministre des Affaires sociales, François Fillon. Savoir gouverner, c’est savoir communiquer. » Mais avec l’aide de professionnels : Publicis, pour le grand public et Altedia, chargé des fonctionnaires. A la mi-juin, près de 26 millions de boîtes aux lettres recevront un dépliant résumant le projet, et un guide est prévu pour l’automne. Pas question, officiellement, de considérer la pub de ces deux derniers jours comme la réponse – par anticipation – au défilé de dimanche, même si on admet « s’adapter ». « Utiliser l’argent public pour défendre un projet qui n’a pas encore été voté, c’est scandaleux », accuse FO. La facture finale devrait atteindre 15 millions d’euros ou moins, « si la situation est calme », explique-t-on au ministère. Réponse dimanche soir. François Krug