PSA: Thierry Peugeot juge «possible» une offre publique d'achat

Reuters

— 

Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, n'exclut pas que le groupe puisse être la cible d'une offre publique d'achat (OPA) dans les circonstances actuelles, a-t-il déclaré dans une interview à paraître vendredi dans Le Figaro.

Prié de dire s'il redoutait une OPA, le représentant de la famille Peugeot, principal actionnaire du groupe, a répondu: «Tout est possible. Il faut agir.»

L'annonce jeudi dernier d'une vaste restructuration des activités du groupe en France a provoqué plusieurs jours d'affilée une chute de l'action PSA et suscité des critiques virulentes du président de la République et du gouvernement.
«Si le cours a chuté autant, c'est que les attaques dont le groupe fait actuellement l'objet ont un effet immédiat sur la perception des actionnaires du groupe», a ajouté Thierry Peugeot. «C'est une situation qui est dangereuse. La capitalisation boursière aujourd'hui de 2,3 milliards d'euros est extrêmement faible et n'a rien à voir avec les capitaux propres de l'entreprise.»