Affaire Apollonia: Trois banques mises en examen pour escroquerie immobilière en Paca

Reuters
— 

Trois banques ont été mises en examen en tant que personne morale pour  "escroquerie en bande organisée et recel" dans une affaire d'escroquerie  aux placements immobiliers dans la région Paca, apprend-on jeudi de  source judiciaire. Les trois banques, la Cifraa, la Banque Patrimoine Immobilier (BPI),  et Crédit immobilier de France développement (CIFD), la société  holding, sont des filiales du Crédit immobilier de France (CIF).

Elles ont été mises en examen par la juge d'instruction marseillaise  Catherine Lévy à la suite d'une information ouverte en 2008 et visant  la société aixoise Appolonia, spécialisée dans les conseils en  défiscalisation. Près de 900 victimes qui avaient investi dans des placements  immobiliers pour financer leur retraite réclament aujourd'hui près d'un  milliard d'euros de préjudice dans cette escroquerie. Spécialisée dans la commercialisation de programmes immobiliers,  Appolonia mettait en avant les avantages du statut de loueur en meublé  professionnel pour vendre des lots clefs en main sans apport personnel,  le loyer devant rembourser les prêts consentis massivement.

"Aujourd'hui, les victimes que je représente sont surendettées de  manière massive et poursuivies par ces banques", a indiqué à Reuters Me  Jacques Gobert, avocat d'une association de victimes. "La mise en examen des banques montrent que le juge considère qu'il a  des indices graves et concordants sur leur participation à l'infraction  et sur le fait qu'elles n'aient pas respecté la réglementation en  matière de prêts immobiliers", a-t-il ajouté. L'avocat s'attend à d'autres mises en examen d'établissements bancaires dans les prochains jours. Les gérants de l'agence Appolonia, les commerciaux de la société et  cinq notaires de la région Paca sont également mis en examen depuis 2009  dans cette affaire.