Libor: Le Crédit agricole et la Société générale nient tout grief

Avec Reuters

— 

Le Crédit agricole et la Société générale ont indiqué avoir été contactés dans le cadre d'une enquête liée à la manipulation du taux interbancaire de la zone euro Euribor, mais assurent qu'aucune malversation n'a été découverte à ce jour.

«Nous coopérons pleinement»

D'après le Financial Times, des traders de la Société générale, HSBC, Deutsche Bank et Crédit agricole ont eu des liens avec un trader de Barclays placé sous surveillance en raison de soupçons de manipulation de l'Euribor. «Nous coopérons pleinement», a déclaré une porte-parole de la SocGen. «L'enquête se poursuit, mais pour l'heure, aucune allégation n'a été portée contre nous.»

Une porte-parole du Crédit agricole a pour sa part confirmé que la banque avait reçu une demande d'informations émanant des autorités de contrôle mais que le groupe n'avait fait l'objet d'aucun grief.