Bouygues Telecom veut supprimer 556 postes via des départs volontaires

Reuters
— 

Bouygues Telecom, filiale du groupe Bouygues, a annoncé mardi un plan de  départs de départs volontaires portant sur 556 postes dans le but de  préserver sa compétitivité face à la guerre des prix sur le marché  français du mobile. Un peu plus tôt dans la journée, l'opérateur SFR, filiale de  Vivendi, a lui aussi annoncé son intention de procéder à un plan de  départs volontaires, dont les modalités seront discutées avec les  syndicats en novembre; le nombre d'emplois concernés n'a pas été  précisé.

Bouygues Telecom précise dans un communiqué que "la société ne pratiquera aucun licenciement dans le cadre de ce plan". "Les centres de relations clients et les boutiques du Réseau Clubs  Bouygues Telecom ne seront pas concernés afin de maintenir le niveau de  service à l'ensemble de ses clients particuliers et entreprises", ajoute  le communiqué. Déstabilisé par l'arrivée en janvier de Free mobile  avec des offres  à prix chocs, Bouygues a perdu 379.000 clients sur les trois premiers  mois de l'année et anticipe pour 2012 un recul de 10% de son chiffre  d'affaires ainsi qu'une diminution d'environ 250 millions d'euros de son  résultat opérationnel.