Etats-Unis: Stagnation de la consommation des ménages en mai

Reuters

— 

Les dépenses de consommation des ménages américains ont stagné en mai pour la première fois en cinq mois, en raison notamment de la baisse des achats automobiles sur fond de croissance ralentie des revenus, montrent les statistiques officielles publiées vendredi.

Vers une hausse réduite au second trimestre

Le chiffre d'avril a en outre été révisé à la baisse et ne montre plus qu'une hausse de 0,1%, trois fois inférieure à celle annoncée initialement.

La stagnation de la consommation le mois dernier est due aussi à la baisse des prix à la pompe après les niveaux records atteints en début d'année.

Ajustées de l'inflation, les dépenses de consommation ont augmenté de 0,1%.

Leur ralentissement pourrait conduire les économistes à abaisser leurs prévisions d'évolution de la consommation sur l'ensemble du deuxième trimestre, qui s'échelonnent pour l'instant entre 2% et 2,3%, après +2,5% au premier trimestre.

Les revenus des ménages, eux, ont augmenté de 0,2% par rapport à avril, comme attendu.

Recul des pressions inflationnistes

La baisse des prix des carburants a parallèlement permis un recul des pressions inflationnistes en mai: l'indice des prix à la consommation (PCE) affiche un repli de 0,2%, sa première baisse en un an; il était resté stable en avril.

Sur les 12 mois à fin mai, l'indice PCE affiche une hausse de 1,5%, la plus faible depuis janvier 2011, contre +1,9% en avril.