Nouvelle fusion dans la bière: Le numéro un mondial s'offre Corona

© 2012 AFP

— 

Le marché de la bière poursuit sa consolidation avec l'acquisition par le premier brasseur mondial, AB InBev, propriétaire de Stella Artois et Budweiser, du groupe mexicain Grupo Modelo, surtout connu pour sa marque Corona.
Le marché de la bière poursuit sa consolidation avec l'acquisition par le premier brasseur mondial, AB InBev, propriétaire de Stella Artois et Budweiser, du groupe mexicain Grupo Modelo, surtout connu pour sa marque Corona. — John Moore afp.com

Le marché de la bière poursuit sa consolidation avec l'acquisition par le premier brasseur mondial, AB InBev, propriétaire de Stella Artois et Budweiser, du groupe mexicain Grupo Modelo, surtout connu pour sa marque Corona.

Le contrôle de la bière au citron dans le goulot

Groupe international basé en Belgique, AB InBev (ABI) a annoncé vendredi qu'il allait débourser 20,1 milliards de dollars en numéraire pour s'offrir les 50% du capital de Grupo Modelo qu'il ne possédait pas déjà. Cette opération, sur les rails depuis plusieurs jours, va renforcer la place de leader d'ABI qui, comme les autres géants du houblon, cherche à se développer dans les pays émergents pour contrebalancer le recul de la consommation de bière sur les marchés développés.

Elle lui donne ainsi le contrôle sur la Corona, une bière légère souvent servie avec un morceau de lime ou de citron inséré dans le goulot, qui est devenue l'une des plus vendues au monde grâce à un marketing offensif. ABI a expliqué que cette acquisition était une «étape naturelle» dans une «relation de long terme réussie» avec le groupe mexicain qui avait été nouée en 1993.

Elle permettra désormais au groupe basé à Louvain (centre de la Belgique) de produire environ 400 millions d'hectolitres de bière par an et de porter son chiffre d'affaires à 47 milliards de dollars. Les synergies attendues sont importantes puisqu'elles sont évaluées à plus de 600 millions de dollars par an, notamment grâce à des économies d'échelle.

Loin devant le français Albert Frère

L'opération, qui devrait être finalisée début 2013, a été bien accueillie par les analystes. «L'acquisition de Grupo Modelo représente une opportunité stratégique pour ABI de renforcer sa position dominante sur le marché de la bière au Mexique, un pays en croissance démographique», a réagi Standard and Poor's, en laissant inchangée la note du groupe. La croissance du marché mexicain est estimée à environ 3% par an.

L'accord entre ABI et Grupo Modelo va être soumis à l'assentiment des autorités chargées de veiller au respect de la concurrence, qui pourraient s'inquiéter de la prédominance du nouvel ensemble sur de nombreux marchés, surtout en Amérique du Sud et du Nord, où il sera leader dans la plupart des pays.

Selon un livre publié ce mois-ci en Belgique, les familles qui contrôlent ABI (de Spoelberch, de Mévius et Vandamme) sont les plus riches du royaume avec une fortune cumulée de 25,6 milliards d'euros, ce qui les place loin devant la famille du financier Albert Frère.