AMF: Jouyet se met provisoirement en retrait à partir du 2 juillet

FINANCE Son nom est proposé par le gouvernement pour diriger la Caisse des dépôts...

© 2012 AFP

— 

Jean-Pierre Jouyet, qui devrait prochainement diriger la Caisse des dépôts (CDC), a annoncé se mettre en retrait de la présidence de l'Autorité des marchés financiers (AMF) afin de se consacrer au processus de désignation à la tête du bras armé financier de l'Etat.
Jean-Pierre Jouyet, qui devrait prochainement diriger la Caisse des dépôts (CDC), a annoncé se mettre en retrait de la présidence de l'Autorité des marchés financiers (AMF) afin de se consacrer au processus de désignation à la tête du bras armé financier de l'Etat. — Eric Piermont afp.com

Jean-Pierre Jouyet, dont le nom est proposé par le gouvernement pour diriger la Caisse des dépôts (CDC), a annoncé vendredi qu'il se mettait en retrait provisoirement de la présidence de l'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme français de la Bourse.

"J'ai souhaité à compter du 2 juillet me mettre en retrait de mes fonctions de président du collège de l'AMF", pour respecter la procédure de désignation à la CDC et assurer la continuité à la tête du gendarme boursier, a-t-il dit lors d'une conférence de presse de présentation du rapport annuel de l'AMF.

"La mise en retrait n'est pas (...) l'équivalent d'un départ définitif", a-t-il précisé, ajoutant que "c'est un grand honneur" pour lui de voir son nom proposé pour cette fonction.

M. Jouyet a indiqué que l'intérim serait assuré par Jacques Delmas-Marsalet, membre du collège de l'AMF.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait indiqué jeudi qu'il allait proposer la nomination de Jean-Pierre Jouyet, proche de François Hollande, à la tête de la Caisse des dépôts.

Matignon avait précisé que "les commissions intéressées de l'Assemblée nationale et du Sénat se prononceront sur ce projet de nomination dans les conditions prévues par l'article 13 de la Constitution, après que la commission de déontologie aura rendu son avis".