Sommet européen: Hollande estime que l'accord des 17 a déjà «des effets heureux»

Reuters

— 

François Hollande a estimé vendredi matin que l'accord conclu dans la nuit par les pays de la zone euro sur la recapitalisation et la surveillance des banques avait déjà des «effets heureux».

Trois avancées

A son arrivée au Conseil européen pour la reprise des travaux des dirigeants des 27, le président français a estimé que cet accord comportait trois avancées.
«La première c'est sur la recapitalisation des banques, avec une supervision bancaire et avec un calendrier», a-t-il dit.
«La seconde, c'est de permettre qu'il puisse y avoir pour l'Espagne des solutions de facilité qui puissent être apportées, là encore dans un délai court. Et puis enfin qu'il y ait, d'une manière générale, une pleine utilisation des instruments FESF et MES pour donner aux Etats qui ont fait des efforts les protections nécessaires par rapport aux taux d'intérêt.»

«Des effet heureux»

«Je constate que ces premières annonces ont déjà eu des effet heureux», a-t-il conclu sans préciser à quoi il faisait allusion.

Les écarts de taux entre les emprunts à dix ans de l'Allemagne et ceux de l'Espagne et de l'Italie se sont resserrés à la suite de l'accord de la nuit.

Les valeurs bancaires ont ouvert à la hausse vendredi matin, entraînant dans leur sillage les Bourses
européennes, dopées par cet accord. La Bourse de Tokyo a pour sa part fini en nette hausse et franchi la barre des 9.000 points pour la première fois depuis sept semaines.