S&P n'exclut pas d'autres abaissements de note des assureurs français

Reuters

— 

La volatilité des marchés d'actions et les incertitudes sur l'environnement économique pourraient entraîner en 2012 et 2013 de nouvelles dégradations des notes des crédit des compagnies d'assurance françaises, estime jeudi Standard & Poor's (S&P).

Fragilité face à la crise

L'agence de notation, dans une étude sur le secteur de l'assurance en France, explique que les assureurs français qu'elle note ont une exposition significative aux marchés d'actions, à hauteur de 11%.

Elle relève aussi une dégradation de leur risque de crédit en raison de l'abaissement des notes des pays de la zone euro les plus en difficultés et de leurs institutions financières. L'agence mentionne plus spécifiquement l'Italie et l'Espagne, deux pays qui empruntent désormais sur les marchés à des taux supérieurs à 6% à dix ans.

Solidité financière «forte»

«Nous croyons qu'une nouvelle dégradation de ces économies pourrait peser sur les notes», écrivent les analystes de S&P.

Avec une note moyenne à «A»  l'agence de notation souligne néanmoins que les assureurs français ont une solidité financière «forte».